Vous êtes ici :

Page créée le 00.00.0000

|

Page mise à jour le 00.00.0000

Augmenter la taille du texte|Diminuer la taille du texte
|Imprimer la page|Envoyer la page

RSS

Actualités

Publication de recommandations de valeurs biologiques pour la surveillance biologique des expositions en milieu professionnel du perchloroéthylène par l’Anses





L’Anses a publié en février 2019 un avis émettant des recommandations de valeurs biologiques pour le perchloroéthylène.

 

 

 

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a pour mission de contribuer à la sécurité sanitaire notamment sur les lieux de travail. Dans ce cadre, l’Anses a été missionnée, par le ministère chargé du travail, afin d’organiser la phase d’expertise scientifique indépendante et collective nécessaire à l’élaboration de valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) basées sur des critères sanitaires pour les substances chimiques. L’Anses recommande également des valeurs limites biologiques (VLB) et des valeurs biologiques de référence (VBR) afin d’améliorer le suivi de l’exposition des travailleurs.

L’Anses a publié en février 2019 un rapport d’expertise collective recommandant les valeurs biologiques suivantes pour le perchloroéthylène, substance faisant l’objet d’une classification harmonisée comme cancérogène de catégorie 2 selon le règlement CLP.

Indicateur biologique d’exposition

VLB

VBR

VLB basée sur un effet sanitaire

VLB basée sur une exposition à la VLEP-8h (20 ppm ou 138 mg.m-3)

PERC sanguin en fin de semaine – début de poste

aucune

500 µg.L-1

0,12 µg.L-1

PERC urinaire en fin de semaine – fin de poste

aucune

50 µg.L-1

0,40 µg.L-1

 

Les valeurs limites biologiques ici recommandées pour le perchloroéthylène sanguin et urinaire, qui sont des valeurs pragmatiques, ne sont pas élaborées de façon à pouvoir apporter un niveau de protection défini vis à vis des effets cancérogènes. En outre, les VBR recommandées par l’Anses n’ont pas pour objectif de protéger d’effets sanitaires mais permettent de mettre à disposition une aide à l’interprétation des niveaux d’exposition des travailleurs (au regard du 95ème percentile des valeurs observées au sein d’une population générale d’adultes).

L’Anses rappelle également que la substitution des substances cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction par des substances, des mélanges ou des procédés moins nocifs est une démarche prioritaire pour la prévention du risque chimique sur les lieux de travail en France. Par ailleurs, l’Anses souligne que, sur le site internet « substitution-cmr », 18 démarches de substitution du perchloroéthylène sont disponibles.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter le rapport de l’Anses "Valeurs biologiques d'exposition en milieu professionnel - Le perchloroéthylène"

 


1RÈGLEMENT (CE) N°1272/2008 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 16 décembre 2008 relatif à la classification, à l'étiquetage et à l'emballage des substances et des mélanges, modifiant et abrogeant les directives 67/548/CEE et 1999/45/CE et modifiant le règlement (CE) n°1907/2006.

besthentai.net