Vous êtes ici :

Page créée le 14.09.2010

|  -

Page mise à jour le 14.09.2010

Augmenter la taille du texte-Diminuer la taille du texte|Imprimer cette page|

Le Plan Cancer 2

 

 

 

 

Le plan cancer 2 (2009-2013)

 

 

 

Le Plan cancer 2009-2013 ou plan cancer 2 est la déclinaison opérationnelle du rapport remis au Président de la République par le Pr Jean-Pierre Grünfeld en février 2009 : «Recommandations pour le Plan cancer 2009-2013». Son élaboration a été pilotée par le ministère de la santé et des sports en association avec le ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et le ministère du travail. Sa préparation coordonnée par la DGS a étroitement associé la DHOS, la DGRI, la DSS, la DGT, la DGAS et l’Institut national du cancer (INCa). Le Pr Jean-Pierre Grünfeld a suivi personnellement l’avancement des groupes de travail élaborant les mesures et actions du plan.

Ce nouveau plan s’inscrit dans la continuité du Plan cancer 2003-2007 et repose, en partie, sur le socle de ces mesures, qu’il va falloir pour beaucoup consolider, pour certaines en assurer l’application, et pour d’autres en adapter la mise en œuvre. À partir des acquis, de nouvelles propositions permettent d’impulser un nouvel élan et de porter une nouvelle ambition, en mettant l’accent : sur de nouveaux efforts de recherche et d’innovation intégrant leur «transfert» au système de santé; sur une meilleure prise en compte des inégalités de santé face au cancer et à la mise en œuvre de mesures, visant leur correction; sur le renforcement de la coordination des soins et de son extension au-delà de l’hôpital par une meilleure implication des médecins traitants; sur de nouvelles initiatives sanitaires et médico-sociales pour mieux accompagner les personnes dans la « vie pendant et après le cancer ».

Une attention toute particulière a été portée à

  • l’articulation du Plan cancer avec les autres plans de santé publique qui l’impactent ou auxquels il s’associe (tels que le PNSE2 ou encore le PST 2)
  • la structuration du pilotage des mesures pour en garantir au mieux la mise en œuvre et sa future évaluation externe (en intégrant dès le début le principe d’une évaluation d’étape à mi-parcours) ; à la mise en cohérence de l’action avec les évolutions de la structuration du système de santé, d’enseignement supérieur et de recherche.


Dans le cadre de la lutte contre les cancers professionnels, le plan cancer 2 veut « peser avec efficacité sur les déterminants des cancers ». Ceci se traduit par le fait d’imposer « des contraintes sur les comportements individuels, sur l’offre et la demande de produits dont le rôle dans le processus de développement de cancers a été établi. Le contrôle du respect des interdictions de l’utilisation de produits Cancérogènes, mutagènes ou reprotoxique (CMR) en milieu du travail doit être renforcé, de même que le développement de produits de substitution ». En accord avec le PST 2 et le PNSE 2, le plan encourage donc sans aucune ambigüité le développement de la substitution des CMR dans le milieu professionnel.

En outre, ce nouveau plan souligne le fait que la France dispose d’un véritable arsenal juridique complet dont les directives fixent des prescriptions minimales en matière de prévention du risque cancérogène en milieu professionnel. En effet, la stratégie de protection des travailleurs est fondée, en premier lieu, sur l’obligation de substitution particulièrement stricte s’agissant du risque chimique des produits CMR. En cas d’impossibilité technique, les expositions doivent être réduites au minimum par la mise en œuvre de protections adaptées.

 

Télécharger le Plan Cancer 2

Boîte à outils

Recherche avancée
Les exemples de substitution en 3 clics :
Ou entrez votre code NAF (4 chiffres et 1 lettre, sous la forme : 00.00A)
Afsset

Créé par l’Anses, ce
site est soutenu par le
ministère chargé du travail

Ministère chargé du travail